mardi 2 juin 2015

Ce qui nous lie de Samantha Bailly


Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.

Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

Avis et note 

11/20

Livre acheté sur le Salon du Livre 2015, j'étais très pressée de lire ce livre qui a des critiques excellentes mais aussi  mitigées.
Je voulais donc faire mon propre avis sur ce roman.

Tout partait plutôt bien.
Parce que la bonne note de ce livre c'est son originalité. Dès le début nous reconnaissons que l'univers du livre est particulier. Alice détient un don, elle a la capacité de voir les liens que possèdent les individus entre eux. Sujet assez intéressant à traiter.
Malheureusement l'auteur s'évade et oublie son thème très prometteur en s'engouffrant dans les gnans gnans de la romance lourdingue. Je me disais que sa romance avec Raphaël était niaise et visible au bout des premiers chapitres...
C'est un peu la réaction que j'ai eu à certains passages....


Le sujet des dons d'Alice et Raphaël était pourtant génial. En fait c'est une réelle déception qui m'a prise dès la moitié du roman.


Les incessants retours en arrière, en avant, dans le présent, dans le futur, dans le passé, en avant, en arrière, en avant, en arrière etc etc...m'ont vraiment agacés car ils m'ont éloigné de l'histoire d'Alice.
Son passé n'est pas assez traité. Certains aspects de sa vie comme la relation avec son meilleur ami, le don de sa grand mère ou encore ses mauvaises rencontres sont survolés et à la fin on ne sait pas ce qu'il en est..
Limite je me suis dit que l'auteur voulait terminer très rapidement son roman. Je reste sur un sentiment d’inachèvement, quoi de pire pour terminer un livre ? 

De plus le personnage d'Alice est lisse. Aucun personnage ne m'a capté. J'ai détesté Raphaël, détesté sa relation avec Alice. Tous ce personnages sont assez superficiels et agaçants. 

Parlons de l'écriture de l'auteur, je vais être franche je l'ai trouvé très basique, trop peut être. 

Un point qui m'a fait plaisir : le clin d'oeil à L'ombre du vent de Carlos Ruis Zafon un auteur que j'adore.

Voilà donc une belle déception...

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé cette lecture comme une bouffée d'air frais ! Tu as lu d'autres livres de Samantha Bailly ? Parce que j'ai beaucoup aimé sa plume !
    Si tu veux aller voir mon avis, c'est par ici : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/05/ce-qui-nous-lie-samantha-bailly.html

    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais j'aimerais beaucoup lire les stagiaires :)

      Supprimer