samedi 21 février 2015

Ralph's party de Lisa Jewell

Deux copains d'enfance partagent un appartement. Débarque une ravissante colocataire. Il n'en faut pas plus pour que cette jolie maison victorienne du sud de Londres se retrouve sens dessus dessous, dans la plus pure tradition des vaudevilles amoureux. Résumons : au rez-de-chaussée, Ralph tombe amoureux fou de Jemima, qui croit, elle, être sous le charme de Smith, lequel nourrit une passion pour la bimbo du dernier étage. Mais cette dernière fricote avec le type du premier dont la femme a peut-être des vues sur... Bref, les portes claquent, les quiproquos abondent, les dialogues fusent. Dans cette comédie moderne au goût acidulé, l'amour, l'ambition, l'amitié sont au rendez-vous. Londres dévoile ses secrets les plus branchés. Et l'humour a bien entendu droit de... city.

Avis et note 

08/20

Malheureux, malheureux ! 
Nous voilà face à la première grosse déception de l'année 2015.
Quoique pouvons nous parler d'une déception ? Je ne pense pas parce que dès le début de cette lecture, je savais que je n'allais pas adhérer à ce roman.

Tout d'abord Livraddict offrait une assez mauvaise critique sur ce livre et deuxièmement la quatrième de couverture ne m'inspirait pas. Mais bon il fallait se lancer, quelques fois ce sont les meilleures surprises ... et bien non !

Je vais essayer d'être ...soft mais tout de même honnête !
Ce livre c'était...chiant.
Bon il n'y a pas d'autres mots je me suis vraiment ennuyée, je n'ai trouvé aucun intérêt à cette histoire car c'était vraiment du déjà vu. L'histoire de voisins qui vivent des histoires sentimentales rocambolesques, drôles (ou pas en fait ... désolée). Pour moi ce livre c'est un mauvais téléfilm allemand qu'on pourrait mater un mercredi après-midi d'hiver, obligé parce qu'on est malade. 
C'est vraiment un genre de livre sans prise de tête que je n'aime pas parce que justement c'est vraiment trop sans prise de tête...(vous me suivez ?)

Peu de choses sont à retenir, les personnages ne sont aucunement attachants, il y a beaucoup trop de stéréotypes et la fin est super téléphonée et barbante.

Parlons des stéréotypes tiens ! Entre la bimbo du dessus qui est écervelée et qui va foutre le bordel, le mec macho qui n'aime que les belles femmes, le pauvre mec casé qui pourtant lui aussi est attiré par les bimbos et la femme cocue qui est forcément moche, grosse et désespérée. Ah et surtout la pauvre fille boulotte qui recherche l'amour à tout prix et qui écrit toute sa vie dans son journal intime....non là c'était trop. 

Lecteurs Touchés / Coulés : Vous aimez tellement la chick lit que même celui-ci vous donne envie 


Bon on va lire du classique après ça


Aucun commentaire:

Publier un commentaire