samedi 20 février 2016

Les couleurs de l'espoir de Julie Kibler

Au Texas, Dorrie, coiffeuse noire, a noué une relation tendre et complice avec l'une de ses clientes, Isabelle, vieille dame blanche de quatre-vingt-neuf ans. C’est donc tout naturellement qu’elle accepte de la conduire jusqu’à Cincinnati pour de mystérieuses funérailles. Au fil des kilomètres, Isabelle va lui dévoiler les secrets de son histoire : à seize ans, dans une ville régie par la ségrégation, elle est tombée amoureuse de Robert, le fils de sa gouvernante noire... 

Avis et note 

17/20

Et encore une très belle lecture au mois de janvier.
Après La scène des souvenirs de Kate Morton je fais également une magnifique découverte avec Les Couleurs de l'espoir ! 

Avant tout il faut l'avouer ce roman n'est pas un grand roman sur la ségrégation raciale. Il est un excellent livre de divertissement. Si vous voulez vous renseigner sur cette période, il n'est pas lui plus alimenter en termes historiques mais il ne prétend pas à ça, dès le départ on nous l'explique.

L'écriture de ce roman est très agréable, les pages se tournent toutes seules. Nous ressentons que ces 400 pages sont nécessaires et pas là que pour combler. 

Les personnages sont supers ! Surtout Isabelle et Robert qui forment un couple très touchant. Dommage que d'autres personnages comme Nell ou Cora sont traités en surface...

L'atmosphère du roman est fantastique, nous ressentons totalement l'air du Kentucky et malheureusement nous respirons le poids de la ségrégation raciale dans ces années 40. Personnellement j'adore lire des romans sur la ségrégation raciale je veux comprendre ce qu'il a bien pu mener les américains à en venir à de tels actes. 

Pour parler de l'histoire en elle même elle est très banale : une jeune fille blanche de bonne famille tombe éperdument amoureuse d'un homme noir dans les années 40 aux USA. Vu comme ça on peut se dire que l'auteure a choisi la facilité et pourtant elle arrive à nous surprendre tout au long du roman !

Si vous avez aimé La Couleur des sentiments (qui est tout de même très différent et à un niveau très au dessus) vous allez également adorer ce roman.

Une pensée pour la très grande écrivaine Harper Lee qui a écrit Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur un classique américain sur la ségrégation raciale et qui est décédée hier. Lisez absolument ce roman qui est essentiel dans la compréhension de la persécution des noirs américains.        
                                    
Couverture Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire